Jean-Gabriel Domergue, le peintre que je collectionne, le Watteau des Fifties.